Interview de Côme Girschig.

Ponts ParisTech, le Boulonnais Côme Girschig, 24 ans, a été désigné par les Nations unies pour représenter la France au premier sommet de la jeunesse pour le climat. MDI l’a interviewé.


MDI : Quel est le message et l’intention que vous avez délivrés lors de la rencontre New-yorkaise ?

Côme Girschig : L’intention était d’harmoniser la voix de la jeunesse mondiale, lui donner un socle, une base commune qui aurait servi en retour aux niveaux nationaux. Une déclaration a été publiée, mais elle n’est pour l’instant pas très récupérée.

MDI : Selon vous dans quel état d’esprit se situe la jeunesse face aux enjeux climatiques ?

CG : La jeunesse est passionnée par cette cause complexe. Cette passion provient d’une peur face à l’urgence qui se confirme chaque jour d’avantage et se traduit par une forme d’enthousiasme pour le changement.

MDI : Les nouvelles technologies sont une part de réponse possible aux enjeux environnementaux. Le changement des modes de consommation aussi. Quel est votre avis à ce sujet ?

CG : Le changement des modes de consommation est une évidence. Cela passera par le mieux et le moins. La technologie nous servira à construire cette transition, c’est indéniable, à condition de la cadrer comme il convient. Ces technologies devront répondre aux critères low tech (réduction de la complexité notamment des matériaux, évaluation en ACV de tous les éléments y compris les carburants, etc…)

MDI cherche à diffuser une technologie propre. En aviez-vous déjà entendu parler ?

CG : Je n’avais jamais entendu parler de votre société et je serai ravi d’en savoir plus. Ce que j’en ai vu jusqu’alors me semble très convaincant